L'association ...
Les activités par thème
Les thèmes
Randonnées avec les ânes
Raquettes à neige
Formation "Orientation & pratique de la randonnée"
 
 
 

 
L'association : Les activités par thème
 Randonnées en itinérance avec les ânes ...
 
 L'âne, notre ami ...
S'll est un genre de randonnée qui est fort méconnu, c'est bien la randonnée en itinérance avec des ânes ... et c'est bien dommage !

Robert Louis Stevenson, l'auteur de "l'île au Trésor" et du fameux "Docteur docteur Jekyll et M. Hyde" avait été l'un des premiers à franchir le pas : faire une randonnée en itinérance avec un âne. Si son ânesse Modestine n'avait au départ qu'un côté fonctionnel et rien d'autre, sa considération vis à vis de Modestine, à la fin de son périple, avait bien changé : "Le père Adam pleura quand il me la vendit. Quand je l'eus vendue à mon tour, je fus tenté de faire de même. Et comme je me trouvais seul avec le conducteur du coche et quatre ou cinq braves jeunes gens, je n'hésitai pas à céder à mon émotion" !

La mauvaise réputation ...
La tradition orale ne l'a pas épargné ! Que de quolibets ne l'a t-on gratifié !
Être bête comme un âne
, en est l'un des premiers, sans oublier la réflexion aux gamins trop turbulants : teste d'aze ! (tête d'âne !). On passera sur le bonnet d'âne, comme sur la personne trop bornée comme un âne bâté.
Oublions le "pont au ânes", "Le coup de pied de l’âne, et même sur celui qui s'aventurant à de tels quolibet passerait à coup sûr, pour un âne !
Rien ne lui est épargné. Bref, pour l'âne, c'est pas tous les jours la fête !

Et pourtant ...
Et pourtant, s'il y a un bien un animal intelligent, c'est bien l'âne : l'homme élève tous les animaux, sauf un, l'âne : il l'éduque ! Compagnon très attachant, il a d'excellentes qualités qui nous rendent de grands services.
Le port des bagages. Le tout premier service, c'est le port du bât : le port de nos bagages. Une âne peut porter sans problème 40 kilos. Aussi, nous louons, un âne pour quatre marcheurs, ou chacun d'entre nous peut lui faire porter jusqu'à 10 kilos de ses affaires. En général, le poids que nous lui faisons porter est de 7 à 8 kilos au grand maximum (soit environ 30 kilos au total). Ainsi, il ne sera jamais en surcharge ... et nous non plus !
Pique-nique et repas du randonneur : Affecter un âne pour quatre marcheurs n'est pas une règle absolue, bien au contraire. S'il reste une place, nous pouvons la réserver pour le port de nos pique-niques ou même de nos repas du soir, dans les gîtes en gestion libre. Nous achèterons uniquement tout au long de notre escapades (et au moindre coût) de savoureux produits locaux qui ne manquent pas dans nos terroirs (charcuteries sèches, légumes, fromages, fruits, vins, etc.). Nous pouvons même laisser du portage pour les petites tentes et sacs de couchage, ce qui nous donne pour le choix de nos itinéraires, des perspectives intéressantes.
• ... et le repas de l'âne : De l'herbe et un peu d'eau lui suffisent. Nous faisons quelques pauses dans la journée dans un coin verdoyant pour que l'âne puisse se restaurer régulièrement (et par la même occasion ... nous aussi !).
Pour la nuit, un simple enclos pourvu d'herbe et un récipient d'eau feront son bonheur.
Allure et endurance: La vitesse d'un âne est de 3 à 4 kilomètres/heure, qui est la même allure d'un randonneur en basse ou en moyenne montagne. De plus, les ânes habitués à la marche avec port du bât peuvent marcher jusqu'à 40 kilomètres par jour. N'ayant plus d'utilité dans notre société modernisée, l'âne est sorti de notre mémoire collective. Nous avons fini par oublier qu'il possède des capacités physiologiques extraordinaires qui lui permettent de travailler dans les pires conditions avec une nourriture médiocre.
Bien entendu, nous irons jamais jusque là, d'autant que l'âne étant un animal sociable et affectueux, il deviendra rapidement un véritable ami ... sur qui on peut compter !
Comme nous ne manquerons pas de bien le traiter (comme on se doit de traiter tous ses amis !), il pourra sans problème effectuer nos itinéraires d'une vingtaine de kilomètres par jour, à la vitesse de 3 à 4 kilomètres/heure et avec sa trentaine de kilos (pas plus !) sur le dos. Pour nos amis les ânes, c'est cela, l'esprit d'équipe !
Alors, n'en doutez pas, l'âne est réellement un excellent compagnon de voyage
pour nos randonnées en itinérance !
Découvrez nos séjours avec des ânes ...

 
 Nos séjours en photographies ...

• Sur les traces de Stevenson (1ere partie). Robert Louis Stevenson, écrivain et auteur des célèbres L’Ile aux Trésors, et Docteur Jekyll et Mister Hyde, entrepris en 1878 un voyage à pied du Monastier-sur-Gazeille (Hautes-Loire) jusqu'à Saint-Jean-du-Gard (Gard), avec son ânesse Modestine. Il en écrira un récit" Voyage avec un âne dans les Cévennes". Nous ferons cette année une première partie en partant Monastier-sur-Gazeille jusqu'au Bleymard. Nous ferons la suite en 2008. Séjour du vendredi 1er juin au jeudi 7 juin 2007.

• Sur les traces de Stevenson (2ème partie). Nous continuons notre séjour sur les chemins de Stevenson, que nous avions commencé l'année précédente, en 2007. Nous partirons du Bleymard jusqu'à Saint-Jean-du-Gard (Gard), où Stevenson arriva le 4 octobre 1878, 12 jours après son départ. Séjour du samedi 31 mai au vendredi 6 juin 2008.

• Sur les chemins de Saint-Jacques ... avec des ânes. Séjour en itinérance au coeur du Parc naturel régional des Causses du Quercy, de Rocamadour à Saint-Cirq Lapopie (Lot), en passant par les vallées du Lot et du Célé, vallées qui ont dessiné ce pays dont la beauté magique n’a d’égale que la douceur de vivre. Séjour du samedi 5 juin au dimanche 13 juin 2010.

• L’Aubrac, avec des ânes. Séjour en itinérance dans l’Aubrac, lieu de vastes solitudes. L'Aubrac, un plateau usé par l’érosion, qui a laissé de lents moutonnements, défrichés jadis par les moines. Séjour du samedi 31 mai au samedi 7 juin 2014.