Sauge commune 
Autres noms : Sauge des prés
   
Hauteur : de 20 à 80 cm.
Floraison : de mai à août
Altitude : Jusqu’à 1700 mètres.
 
Nom scientifique : Salvia pratensis
Règne : Plantae
Sous règne : -
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae
Genre : Salvia
Espèce : -
Lieu : Autour de Saclas (Essonne), samedi 6 juin 2020
Lieu : Autour de Saclas (Essonne), samedi 6 juin 2020
Lieu : Autour de Saclas (Essonne), samedi 6 juin 2020
Lieu : Autour de Saclas (Essonne), samedi 6 juin 2020

Etymologie ...

• Le mot « sauge » vient du latin salvare qui signifie « sauver » car plusieurs espèces de sauge, principalement la sauge officinale, ont de nombreuses vertus médicinales.
• Le nom spécifique pratensis indique un habitat dans les prairies. De pratum, « pré », avec le suffixe -ensis : "étant, originaire de".

Description ...

La sauge commune, appelée aussi sauge des prés, est, comme son nom l’indique, la sauge sauvage la plus commune.
Elle affectionne les prairies en terrain calcaire, dans les prés secs, sur les pelouses, le long des haies et des chemins. Et du moment que le terrain lui convient, tout lui convient, car les sauges supportent aussi bien la sécheresse que le froid.
Parmi ses amies proches, les insectes butineurs comme les abeille, bourdons, et autres papillons qui en raffolent. Ainsi sa fécondation se fait essentiellement par la pollinisation de ses fleurs.
Les Nouveaux cours complets d’agriculture précisent en 1809 : "Comme ses feuilles radicales ont souvent près d’un pied de long, et qu’elles s’étalent en rosette sur la terre, elles nuisent beaucoup à la production de l’herbe, ce qui doit engager tous les cultivateurs à la faire arracher dans leurs prés à la fin de l’hiver avec une pioche à fer étroit" ... et en faire de l’engrais naturel.
Les amateurs de bio s’en réjouiront : "Elle est souvent si abondante dans les terres abandonnées, qu’il devient avantageux de la couper pour la transporter sur les fumiers et en augmenter la quantité, ou pour en faire de la potasse".
Comme elle appauvrie les prés en limitant la pousse des bonnes herbes, elle n’est donc une plante pas très appréciée des les cultivateurs et de certains agriculteurs. L’Encyclopédie méthodique Agriculture de 1816 poursuit dans le même sens : "Comme ses larges feuilles radicales s’opposent à la croissance des graminées, des légumineuses & autres bonnes plantes fourrageuses, il est utile de la détruire partout où elle se trouve, surtout dan s les prés ; ce à quoi on parvient facilement, soit en coupant les racines entre deux terres, soit en labourant le sol.".
Par contre les éleveurs de moutons et les chèvres s’en réjouiront, car "Les moutons et les chèvres l’aiment beaucoup". Mais les autres agriculteurs devront mettre la main à la pioche : "les autres bestiaux n’en veulent, en raison de son odeur forte et désagréable".

Utilisation ...

En médecine : Il y a un dicton qui dit : « qui a de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin de médecin ». Un autre qui date du Moyen Age dit « Pourquoi mourrait-il l’homme dont la sauge pousse dans son jardin ? ».
En des temps anciens, comme le Moyen Âge, la sauge est une plante primordiale et entre dans de très nombreuses préparations : Eau d’arquebuse, Eau céleste, Eau impériale. la sauge fut même l’un des composants du célèbre « vinaigre des quatre voleurs » réputé protéger au moment des grandes épidémies de peste en Europe.
Sa sauges a donc de multiples médicinales, mais la sauge commune elle moins efficace que ses cousines sauge officinale, sauge sclarée et autres cousines.
Donc, pas la peine de se précipiter pour les cueillir, cela évitera les erreurs d’emploi et surtout, de sauvegarder l’espèce.

Dans les jardins ...

Sa jolie floraison bleue et généreuse, le fait de ne pas être gourmande en eau, et ne craignant ni le chaud ni le froid en font des qualités appréciées par les jardiniers.
Alors, suivez le bon conseil de l’Encyclopédie méthodique de 1816 : "On doit en placer quelques touffes au milieu des gazons & le long des allées des jardins paysagers, certain qu’elle y produira de bons effets."

Liste rouge UCIN ...

Préoccupation mineure (LC). La menace est faible, cette plante n’entre pas dans les catégories des plantes en danger, vulnérables ou quasi menacées.


Lieu : vers Chalo-Saint-Mars (Essonne), dimanche 28 juin 2020

Lieu : vers Chalo-Saint-Mars (Essonne), dimanche 28 juin 2020

Lieu : Autour de Saclas (Essonne), samedi 6 juin 2020

Lieu : Autour de Saclas (Essonne), samedi 6 juin 2020

Lieu : Autour de Saclas (Essonne), samedi 6 juin 2020

Lieu : vers Chalo-Saint-Mars (Essonne), dimanche 28 juin 2020

Lieu : vers Chalo-Saint-Mars (Essonne), dimanche 28 juin 2020

Lieu : vers Chalo-Saint-Mars (Essonne), dimanche 28 juin 2020

Lieu : vers Chalo-Saint-Mars (Essonne), dimanche 28 juin 2020

Lieu : vers Chalo-Saint-Mars (Essonne), dimanche 28 juin 2020

Lieu : vers Méréville (Essonne), dimanche 14 juin 2020

Lieu : vers Chalo-Saint-Mars (Essonne), dimanche 28 juin 2020
Photographies : © Association Escapades Buissonnières