Les fleurs que nous croisons lors de nos escapades ...
Digitale à grandes fleurs 
 
Nom scientifique : Digitalis grandiflora
Règne Plantae Sous règne : -
Division : - Classe : Magnoliopsida
Ordre : Scrophulariales Famille : Scrophulariaceae
Genre : Digitalis Espèce : Scrophulariaceae
       
Hauteur : de 0,40 à 1 mètre.
Floraison : de juin à août.
Altitude : Jusqu’à 2 000 mètres..
Autres noms ...
Gant-de-Notre-Dame, Gant-de-sorcière, Digitale ambigüe
Etymologie ...
Le mot Digitale vient du latin digitalis, signifiant : « qui a l’épaisseur d’un doigt », lui-même dérivé de digitus, le « doigt ». En français, l’adjectif digital signifie « qui se rapporte aux doigts ».
La comparaison « à l’épaisseur d’un doigt » vient de la forme de la fleur dans la quelle on peut glisser un doigt.
Description ...
La digitale à grandes fleurs pousse dans les bois clairs, sur les pentes pierreuses, les rocailles ou les prairies, de l’étage montagnard, voire subalpin (jusqu’à 2.000 mètres d’altitude).
Les fleurs sont jaunes, poilues et tachetées de brun à l’intérieur.
C’est une plante que nous rencontrons souvent.
A travers l'histoire ...
Comme toutes les digitales, la digitale à grandes fleurs est une plante toxique qui contient de la digitaline (ou digitoxine) utilisée dans le traitement de diverses affections du cœur comme l’insuffisance cardiaque, extraite de la digitale pourpre.
C’est le médecin et botaniste britannique William Withering (1741-1799) qui a découvert la digitaline contenue dans les feuilles de digitales en 1785.
Appelée aussi "Gant de sorcière", la digitale est redoutable. Elle fait partie de ces plante extrêmement toxique qui ont valu aux sorcières une bien mauvaise réputation, alors qu’elles n’ont fait que découvrir la plupart des médicaments de la pharmacopée moderne. Ce fut le prétexte que médecine et religion s’est servie pour faire disparaitre nos fameuses sorcières.
Pourtant, elles savaient très bien doser leurs préparations, qu’elles utilisaient pour les insuffisances cardiaques.
La toxicité de la plante nécessite l’emploi de diurétiques. La nature fait bien les choses : la digitale est diurétique !
Cliquez sur les diapos pour les agrandir ...

Lieu : Queyras (Hautes-Alpes)
Date : 20 juillet 2010

Lieu : Haute Ubaye (Alpes de Haute Provence)
Date : 24 juillet 2017

Lieu : Queyras (Hautes-Alpes)
Date : 20 juillet 2010

Lieu : Haute Ubaye (Alpes de Haute Provence)
Date : 24 juillet 2017

Lieu : Queyras (Hautes-Alpes)
Date : 20 juillet 2010

Lieu : Dans le Valjouffrey (Isère)
Date : 22 juillet 2008

Lieu : Haute Ubaye (Alpes de Haute Provence)
Date : 24 juillet 2017

Lieu : Dans le Valjouffrey (Isère)
Date : 22 juillet 2008

Lieu : Queyras (Hautes-Alpes)
Date : 20 juillet 2010

Lieu : Queyras (Hautes-Alpes)
Date : 20 juillet 2010

Lieu : Haute Ubaye (Alpes de Haute Provence)
Date : 24 juillet 2017

Lieu : Chaîne de Belledonne (Isère)
Date : 26 juillet 2019

Lieu : Haute Ubaye (Alpes de Haute Provence)
Date : 24 juillet 2017

Lieu : Haute Ubaye (Alpes de Haute Provence)
Date : 24 juillet 2017

Lieu : Haute Ubaye (Alpes de Haute Provence)
Date : 24 juillet 2017

Lieu : Haute Ubaye (Alpes de Haute Provence)
Date : 24 juillet 2017

Lieu : Dans le Valjouffrey (Isère)
Date : 22 juillet 2008

Lieu : Haute Ubaye (Alpes de Haute Provence)
Date : 24 juillet 2017

Lieu : Chaîne de Belledonne (Isère)
Date : 26 juillet 2019

Lieu : Haute Ubaye (Alpes de Haute Provence)
Date : 24 juillet 2017

Lieu : Chaîne de Belledonne (Isère)
Date : 26 juillet 2019

Lieu : Haute Ubaye (Alpes de Haute Provence)
Date : 24 juillet 2017
 
Photographies : © Association Escapades Buissonnières