Les fleurs que nous croisons lors de nos escapades ...
Aconit napel 
 
Nom scientifique : Aconitum napellus
Règne Plantae Sous règne : Tracheobionta
Division : Magnoliophyta Classe : Magnoliopsida
Ordre : Ranunculales Famille : Ranunculaceae
Genre : Aconitum Espèce : Aconitum napellus
       
Hauteur : de 0,30 à 2 mètres.
Floraison : de juin à septembre.
Altitude : jusqu’à 2.000 mètres d’altitude..
Autres noms ...
Casque de Jupiter
Etymologie ...
• Il y a 2 versions pour l’origine du mot "Aconite" :
La première, Aconite vient du latin aconitum issu du grec aconiton, qui dériverait du port d’Acone,
en Bithynie, ancien royaume au nord-ouest de l’Asie Mineure.
La deuxième version trouve la source de l’aconite du mot grec "acône", signifiant "rocher", car la plante aimait les lieux caillouteux. "sans combat, sans peine" littéralement "sans poussière", "parce qu’il croit sur les pierres?", étymologie proposée par Pline.
• Le mot napel vient de Napellus- du latin napus, navet, de la forme des tubercules.
Description ...
L’aconit napel ou Casque de Jupiter pousse dans les marais, dans les lisières forestières ou dans les prairies humides.
Elle est d’une grande toxiquité : Elle contient de l’aconitine (toxique puissant) de la famille des alcaloïdes. Il suffit de 1 à 2 mg ou 2 à 4 g de racine pour entrainer la mort d’un individu. Elle est considérée comme la plus toxique des plantes européenne et a été appelée " arsenic végétal ".
Parmi les alcaloïdes de la plante, il y a l’aconitine dont l’ingestion cause la paralysie des différents systèmes vitaux et entraîne la mort. Selon la légende un seul morceau de feuille dans l’oeil d’un cheval suffirait à le tuer !
Quand nous randonnons dans les montagnes pyrénéennes, nous rencontrons des troupeaux de bovins qui dévorent tout sur leur passage ... enfin, presque tout ! Car des beaux tapis de fleurs multicolores, il ne reste que de petits massifs d’aconits napels, qu’aucune bête s’avente à goûter... pas folle, la guêpe !
... à cueillir avec son appareil photo uniquement !
A travers l'histoire ...
Selon la légende, l’aconit napel est craint comme la peste par les loups-garous, les vampires et les démons. Certains rebouteux prescrivaient l’aconit aux malheureux qui se croyaient eux-mêmes transformés en loup ! Le remède était-il efficace ? Scientifiquement, cela reste à vérifier .
Mais plus sérieusement, l’origine de l’aconit proviendrait de la légende de Cerbère, le gardien des Enfers.
Cerbère était un chien, représenté avec une queue de dragon, et des têtes de serpent sur l’échine, c’était un chien à 3 têtes. Même si Hésiode lui donnait 50, et Horace, 100 ! Bref, on pense qu’en réalité, il n’en avait que 3. Quand ses dents noires et tranchantes vous pénétraient jusqu’à la moelle, cela vous causait des douleurs atroces.
Enchaîné à l’entrée des enfers, il terrorisait les morts eux mêmes qui devaient l’apaiser en lui apportant un gâteau de miel qu’on avait placé dans leur tombe en même temps que l’obole pour Charon déposée dans leur bouche. Mais Cerbère était encore plus terrible pour les trépassés qui voulaient en sortir et pour les vivants qui essayaient de forcer la porte des enfers.
Lors de son douzième travail, Héraclès réussit à le dompter seulement avec ses petites mains comme le lui avait demandé Hadès, et le ramener à Mycènes pour le montrer à Eurysthée. Guère courageux comme à son habitude, Eurysthée exigea d’Héraclès qu’il ramène lui-même le monstre aux Enfers.
Héraclès s’exécuta, mais sa bave répandue sur le sol donna naissance à l’aconit, cette plante extrêmement toxique.
Cerberus a ainsi créée l’aconit en salivant sur la terre. Nous pouvons supposer que si nous rencontrons l’aconit napel lors de nos balades, le chien à trois têtes était déjà passé par là. En tout cas, cette explication nous semble plus logique que les histoires sur les loups-garous, vampires et autres démons !
Parmi les nombreuses admiratrice de l’aconit napel, il y a Médée, la magicienne de la mythologie grecque, qui est connue pour avoir utiliser ses vertus foudroyantes. Comme avec Thésée, issu d’une première union de son époux Égée, roi d’Athènes, qu’elle essaya d’empoisonner. Elle eut de lui un fils, Médos, pour qui elle convoitait la couronne d’Athènes. Il fallait donc se débarrasser de Thésée, le fils aîné d’Égée. Mais le drame fut évité de justesse, et Médée dut s’enfuir.
Utilisation ...
Dans la pharmacopée, elle calme la toux.
L’aconit napel était utilisée aux Indes, pour exécuter les condamnés, puis au Moyen Age servai tà empoisonner loups et renard. Rien de très médicinal à tout ça ..
Dans les jardins ...
Très belle plante, elle est présente dans les jardins, d’autant qu’elle est de culture facile, dont les jeunes plants sont disponibles dans le commerce.
Un site de vente en ligne de plantes pour les jardins écrit ceci : "Parce qu’elle est toxique par ingestion mais aussi par contact (surtout l’aconit napel), on la bannit, à tort, de nos jardins. Sa floraison est pourtant splendide ; elle fait une belle fleur à couper ; elle est particulièrement rustique. Autant de raisons pour la considérer. "
Cliquez sur les diapos pour les agrandir ...

Lieu : Massif du Néouvielle (Hautes-Pyrénées)
Date : mercredi 11 août 2010

Lieu : Massif du Néouvielle (Hautes-Pyrénées)
Date : mercredi 11 août 2010
   

Lieu : Massif du Néouvielle (Hautes-Pyrénées)
Date : mercredi 11 août 2010

Lieu : Massif du Néouvielle (Hautes-Pyrénées)
Date : mercredi 11 août 2010
   

Lieu : Région de Bolquière (Pyrénées-Orientales)
Date : jeudi 5 août 2004

Lieu : Massif du Néouvielle (Hautes-Pyrénées)
Date : mercredi 11 août 2010
   

Lieu : Massif des Dolomites (Italie)
Date : vendredi 22 juillet 2011

Lieu : Massif des Dolomites (Italie)
Date : vendredi 22 juillet 2011
   

Lieu : Massif du Néouvielle (Hautes-Pyrénées)
Date : mercredi 11 août 2010

Lieu : Dans le Pays Luchonnais (Hautes-Pyrénées)
Date : mercredi 18 juillet 2012
   

Lieu : Massif du Néouvielle (Hautes-Pyrénées)
Date : mercredi 11 août 2010

Lieu : Massif du Néouvielle (Hautes-Pyrénées)
Date : mercredi 11 août 2010
   

Lieu : Massif des Dolomites (Italie)
Date : vendredi 22 juillet 2011

Lieu : Massif du Néouvielle (Hautes-Pyrénées)
Date : mercredi 11 août 2010
   

Lieu : Massif du Néouvielle (Hautes-Pyrénées)
Date : mercredi 11 août 2010

Lieu : Massif du Néouvielle (Hautes-Pyrénées)
Date : mercredi 11 août 2010
   

Lieu : Massif du Néouvielle (Hautes-Pyrénées)
Date : mercredi 11 août 2010

Lieu : Massif des Dolomites (Italie)
Date : vendredi 22 juillet 2011
 
Photographies : © Association Escapades Buissonnières