Esparcette 

Autres noms ...

Esparcette cultivée, Sainfoin, Sainfoin cultivé, Esparcette à feuilles de vesce

Caractéristiques ...

• Hauteur : de 50 à 70 cm.
• Floraison : de mai à août.
• Altitude : 2500 m.

Etymologie ...

Esparcette : de l’espagnol esparcilla, qui paraît se rapporter au verbe esparcir, épandre

Sainfoin : En moyen français sain-foin est composé de sain ou saint et de foin en raison des vertus bénéfiques de cette plante pour nourrir le bétail. Ces vertus justifient l’emploi du nom sain et celui de saint.
Onobrychis : est composé de deux termes grecs onos pour “l’âne” et brýko signifiant manger avec avidité, par allusion à l’appétit des ânes pour cette plante.
.
viciifolia : à feuilles de Vesce

Description ...

L’esparcette était autrefois appelée sainfoin (selon le dictionnaire Littré, l’esparcette était alors le nom vulgaire du sainfoin). Mais doit-on dire esparcette ou sainfoin ?
L’Abbé Rozier, le célèbre botaniste et agronome français écrivait dans son Cours complet d’agriculture en 1783 : “Cette double dénomination a été cause que plusieurs auteurs ont fait de fort longs mémoires sur la même plante, comme si le sainfoin & l’esparcette étaient deux plantes différentes ; ou ils parlaient sans le connaître, ou ils l’ont mal décrit. Von-Linné le place dans le genre des hedysarum, dont il compte quarante-six espèces. Les décrire ici, ce serait faire parade d’une érudition inutile. Il n’y sera question que du sainfoin ordinaire ou esparcette, ou du sainfoin d’Espagne ou Sulla.
Et comme il faut bien faire un choix en évitant toute érudition inutile, le nôtre sera l’esparcette (mais de manière tout à fait arbitraire !).

Utilisation ...

Cette plante, source intéressante de protéines, est utilisée en complément alimentaire des animaux, notamment le bétail. Elle a en effet de bonnes valeurs nutritives, voisines de celles de la luzerne, que le bétail apprécie beaucoup.
Ses teneurs en tanin sont élevées en tanins condensés (au moins 2 fois plus élevées que pour la luzerne). Il a été prouvé que ces tannins peuvent limiter le développement des parasites internes. Ils influencent la mise en valeur des protéines chez le ruminant en permettant de réduire la pression des parasites gastro-intestinaux. Pour certains animaux, elle est donc une alternative crédible aux vermifuges.
Si le terrain le permet (lieux ensoleillés sols calcaires et non humides), l’esparcette est d’une culture très facile.

L’esparcette était tombée en désuétude, mais sa culture retrouve peu à peu ses lettres de noblesse, en entrant dans l’esprit dans l’agriculture d’aujourd’hui, comme le bio. Elle devient une plante moderne, en faisant notamment l’objet d’études par l’Institut de recherche de l’agriculture biologique. Prenons exemple sur nôtre Abbé Rozier qui précisait : “Il vaut mieux avoir un peu de fourrage que point du tout ; que ce fourrage soit de bonne qualité, c’est le second avantage. C’est précisément ce que l’on obtient par le sainfoin, même dans les plus mauvais terrains.”
Elle est aussi destinée à servir d’engrais vert.
Quant à l’utilité de l’esparcette, l’Abbé Rozier, ajoute : “Je conviens que le sainfoin est un magnifique présent de la nature pour les pays qui manquent de fourrages, en raison du peu de valeurs de leur champs ; jusqu’à ce jour on n’a connu aucune plante capable de le suppléer.”

Dans les jardins ...

Il était aussi cultivée autrefois comme plante ornementale.

L’Esparcette entre dans la catégorie ’Préoccupation mineure’ (LC) : Elle n’est pas considérée comme menacée. Dans cette catégorie sont incluses les plantes largement répandues et abondantes.

Classification ...

  Nom scientifique : Onobrychis viciifolia
  Règne : Plantae
  Sous règne : Tracheobionta
  Division : Magnoliophyta
  Classe : Magnoliopsida
  Ordre : Fabales
  Famille : Fabacées
  Genre : Onobrychis
  Espèce : -

 

   
   
   
   
   
   
   
   
Photographies : © Association Escapades Buissonnières